En mobilisant une équipe dédiée à cette mission, le Conseil départemental de Vaucluse sollicite en moyenne,  chaque année, trois millions d’euros de subventions auprès de l’Union Européenne. Objectif : trouver des leviers supplémentaires pour mettre en œuvre des projets d’aménagement du territoire mais également pour développer des actions de soutien à l’emploi ou d’aide à l’insertion.

Sur les 21 millions d’euros de subventions demandés dans le cadre des dispositifs FEDER (Fonds Européen de Développement Régional), POIA (Programme Interrégional du massif des Alpes)  ou FSE (Fonds Social Européen), près de 14 millions d’euros ont déjà été obtenus par le Département pour la période 2014-2020. Les sept autres millions d’euros restent en instruction car les dossiers ont été déposés en 2020.

En cette fin du programme de sept ans et juste avant le prochain, pour les années 2021-2027, un bilan très positif se dégage de cet effort visant à rechercher des moyens financiers extérieurs. Les projets mis en place bénéficient à 100% au territoire et à ses habitants. 

Des financements existent, le Conseil départemental de Vaucluse va les chercher.

7,5 millions d’euros du Fonds Social Européen : des moyens décuplés pour les publics fragilisés et les jeunes

Le FSE, principal dispositif européen de soutien à l’emploi, sert à financer des projets d’insertion réalisés par les services départementaux, d’autres services publics (ex : CCAS) ou des organisations privées (ex : associations d’insertion). 

Le Département, au regard de sa compétence en matière de politiques sociales (lutte contre la pauvreté et promotion de l’inclusion), est considéré par L’Etat comme un organisme intermédiaire instructeur des dossiers. Son intervention est composée de trois grands axes de travail :

  1. La mission d’insertion des bénéficiaires du RSA, service du Département, a d’ores et déjà obtenu 7,5 millions d’euros de financement pour porter les actions suivantes (financées à 50% par le FSE) :
  • Accompagnement individualisé des bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active pour organiser leurs démarches en matière de recherche d’emploi et d’insertion (ex : aide à la garde d’enfant ou à la mobilité)
  • Sensibilisation et accompagnement des donneurs d’ordre pouvant mettre en place des clauses d’insertion lors de marchés publics afin d’accroître leur nombre. Les bénéficiaires, souvent éloignés de l’emploi, peuvent acquérir de réelles expériences professionnelles
  • Mise en place du dispositif Espace Ressource Insertion (ERI) : organisation d’ateliers individuels ou collectifs visant à faciliter les démarches d’insertion socioprofessionnelle. Chaque bénéficiaire établit son projet, ses objectifs et les actions à mettre en œuvre pour entrer dans une dynamique de réussite
  • Accompagnement des bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active travailleurs indépendants ou ayant un projet de création d’entreprise
  1. En plus de développer ses propres actions, le Conseil départemental de Vaucluse cofinance des opérations menées par des structures externes comme par exemple :
  • L’association AMIDON 84, située à Avignon, accompagne par l’intermédiaire de son chantier d’insertion des personnes en grande difficulté socioprofessionnelle en proposant un service de repassage et de livraison de linge de maison à ses adhérents. Elle favorise ainsi la réinsertion sociale et professionnelle de personnes très éloignées de l’emploi, principalement des bénéficiaires du RSA. En 2019, 49 personnes ont pris part à cette opération.
  • Située à Carpentras, l’Association RHESO qui mène des actions dans le domaine de la lutte contre les exclusions, de l’insertion sociale et professionnelle et du logement des publics en difficulté, a mis en place en 2019 un chantier d’insertion  intitulé « Histoires d’Objets ». Cet atelier-boutique propose une activité originale qui consiste au relooking, à la création, à la vente de mobiliers et d’objets de décoration à partir de matériaux de récupération. L’objectif étant de permettre l’accompagnement des  publics très éloignés de l’emploi vers une insertion professionnelle durable. En 2019, 15 personnes ont pris part à cette opération.
  1. Dans le contexte actuel lié à la COVID-19, les services du Département ont récemment sollicité un financement FSE dont les dossiers sont en cours d’instruction : 1,9 millions d’euros pour équiper les collèges de tablettes numériques en zone d’éducation prioritaire et 250 000 euros de masques de protection pour les agents et les élèves des collèges vauclusiens.

Le Fonds Européen de DEveloppement Régional (FEDER) : 13,5 millions d’euros d’aménagements qui améliorent et facilitent la vie des Vauclusiens

Ce fond structurel européen qui vise à renforcer la cohésion économique et sociale des territoires touche directement les Vauclusiens dans leur vie quotidienne. Les projets financés sont concrets, opérationnels et fonctionnels. Il était logique que le Conseil départemental les ait sollicités à hauteur de 13,5 millions d’euros dont 6,3 millions d’euros sont d’ores et déjà acquis auprès de l’Union Européenne. 

Quelques exemples de ces leviers à l’investissement :

  • Extension du réseau départemental Très Haut Débit : 5,3 millions d’euros obtenus 
  • Réseau Wifi touristique départemental : 1,7 millions d’euros en attente
  • Véloroute Via Rhôna : 832 000 euros obtenus pour les phases 1 et 2, 618 000 euros en attente pour la phase 3
  • Véloroute Via Venaissia (section Velleron/Carpentras) : 981 000 euros en attente 
  • Eurovélo 8, véloroute du Calavon (section Robion/Cavaillon) : 1,4 millions d’euros en attente
  • Réhabilitation du Mont Ventoux : financement de l’étude pré-opérationnelle pour 90 000 euros obtenu, 566 000 euros en attente pour les travaux 

Une expertise qui se poursuivra dans les années à venir

Le Conseil départemental de Vaucluse développe en son sein une véritable expertise en matière de mobilisation des fonds européens, à la fois pour les projets qu’il pilote en maîtrise d’ouvrage mais également en accompagnement d’autres acteurs du territoire. 

Un cercle vertueux qui se poursuivra avec le programme 2021-2027. L’Union Européenne a dernièrement décidé d’ouvrir ses fonds sur de nouvelles thématiques afin de répondre à l’urgence de la crise sanitaire et sociale actuelle : soutien au logement des plus démunis, prise en charge des mineurs isolés, préservation de l’environnement, etc. Des moyens inédits  et bien utiles pour engager de nouveaux projets sur des sujets qui touchent directement le Vaucluse.